Centenaire de L'abeille à Laguiole (suite)

 


Article paru dans "MIDI LIBRE" du 10/08/09

 

LaguioleToute la vérité sur une abeille centenaire

RAPPEL
Hier, les couteliers ont célébré le siècle d'existence de l'insecte ornant leur couteau. A cette occasion, Christian Lemasson a dévoilé l'histoire détaillée de l'un des emblèmes de l'Aubrac.
1909-2009. Toute la journée d'hier, Laguiole et l'Association de défense du nom Laguiole Aubrac ont célébré le centenaire de « l'abeille ». Celle-là même qui orne le couteau. En marge des démonstrations des couteliers partenaires, du marché au miel et d'autres animations, Christian Lemasson a dévoilé l'histoire de l'un des principaux symboles du plateau.
Cette abeille, justement. Peu d'Aveyronnais savent ce qu'elle évoque. Certains avancent bien quelques légendes ! La plus répandue est celle qui veut que Napoléon III l'ait décernée à

un Laguiolais en reconnaissance de sa bravoure au combat. « Ce sont des bêtises », lâche Christian Lemasson, le premier à avoir mené une étude sur le laguiole. Il entend rétablir la vérité : « Les premiers couteaux n'étaient pas décorés ; ils avaient une mouche lisse. Attention, le terme "mouche" n'a rien à voir avec l'insecte ; il s'agit d'une pièce de coutellerie ».
Les premiers décors sont apparus en 1880. Il s'agissait alors de motifs floraux. « Et l'abeille a été créée chez Calmels fin 1908 ou début 1909 », poursuit-il. « Pourquoi l'abeille ? Un gars a trouvé que cet emblème était joli. De plus, il soulignait ainsi le rôle primordial de l'insecte dans la pollinisation de l'Aubrac ».
Lancé dans son récit, Christian Lemasson retrace l'histoire du couteau qui a pris la forme qu'il a actuellement entre 1850 et 1860. Certes, on faisait déjà de la coutellerie taillanderie à Laguiole au Moyen Age. « Mais le premier coutelier était Moulin et non Calmels, comme beaucoup le croient », indique le spécialiste. « La famille Moulin s'est installée en 1825 avant de partir à Saint-Côme-d'Olt en 1875. Calmels, quant à lui, a peaufiné son art à partir de 1829. Puis, il a monté son propre atelier en 1836 ». En revanche, c'est à lui que l'on doit certainement la renommée du laguiole. « Le mot "laguiole" apparaît pour la première fois en 1868, lorsque Calmels reçoit une médaille pour récompenser son savoir-faire d'artisan », raconte l'historien. « Le jury avait alors salué la qualité et la forme du "couteau de Laguiole". Un couteau qu'il avait estimé fonctionnel, élégant et solide ». Une réputation qui a traversé les décennies et assuré la renommée de la capitale du Nord-Aveyron. Centre Presse

Charles LEDUC

 

Centenaire de l'abeille à Laguio

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×